Congrès 2010

Cette année, le congrès s’est déroulé les 28 et 29 mai au Palais des Congrès de Bienne. Au total 280 personnes se sont retrouvées pour échanger sur le thème «Notre branche en mutation – chances et risques».

Vendredi 28 mai 2010
Imaginez une vaste salle dans laquelle 280 personnes se sont rassemblées sans avoir aucune idée de ce qui les attend. Elles se font face, assises en cercle – un immense cercle! Tout autour sont disposés des panneaux d’affichage et, partout, des panneaux signalent les différents groupes. La question la plus souvent posée au cours de cette journée aura été la suivante: «Dans quel groupe ai-je été affecté?» L’animatrice apparaît et explique les règles du jeu: chacun peut décider de ce qu’il souhaite apprendre, discuter ou peaufiner avec les autres audioprothésistes. Mais à une seule condition: à la fin de l’entretien, ils vont devoir faire un compte rendu de l’entretien. Le Palais des Congrès tout entier est à notre disposition, et il est bien utilisé. Des idées de sujets sont lancées, certains s’inscrivent, puis se mettent à discuter. A la «rédaction», 15 ordinateurs attendent que les porte-paroles rédigent leur compte rendu. Ils s’activent sur leur clavier, impriment, réécrivent, réimpriment… Une fois terminés, ces procès-verbaux sont affichés sur les panneaux, bien en vue dans la galerie. Les participants ont ainsi la possibilité de lire ce qui a été discuté au sein des autres groupes. Cela suscite de nouveaux débats qui sont à leur tour consignés par écrit, imprimés et affichés. Nous n’avons pas eu le temps de nous ennuyer!

Samedi 29 mai 2010
La deuxième journée de ce congrès a été consacrée au travail de synthèse et de mise au point. Au total, 25 groupes sont réunis dans la grande salle et discutent des thèmes du jour précédent. Pour conclure, ils présentent les résultats de leurs discussions à l’assistance.

Les comptes-rendus du vendredi seront rassemblés dans l’Encyclopédie OpenSpace et envoyés aux participants à la mi-août. Cela permettra aux participants de relire les arguments de ces discussions, et peut-être cela donnera-t-il lieu à de nouveaux échanges de vues entre les uns et les autres.