L'audition: la clé de notre vie sociale

L’audition ouvre à l’être humain le monde des bruits, des sons et du langage. Les ondes sonores perçues par l’oreille sont converties en signaux qui parviennent par les voies nerveuses jusqu’au centre de l’audition du cerveau pour y être analysés et interprétés. Les ultimes détails de ces processus fort complexes échappent encore aujourd’hui à l’analyse.

Toujours ouverte, toujours réceptive

L’oreille, le plus important (et le plus fragile) de nos organes sensoriels, est en même temps le plus actif. Alors que les yeux peuvent être fermés, les oreilles restent constamment ouvertes et réceptives aux perceptions acoustiques – même pendant le sommeil. L’oreille saine est capable de percevoir le moindre changement acoustique, ne se fatigue jamais et nous avertit de bien des dangers. Parallèlement, elle nous permet de communiquer avec notre environnement et surtout, de dialoguer avec notre entourage. L’audition fait de nous des êtres sociaux.

Déjà fonctionnelle avant la naissance

Des études ont montré qu’un enfant à naître est capable d’entendre des sons et de distinguer des voix dès le cinquième mois de son développement. Cela signifie que l’enfant peut subir des lésions auditives dans la période prénatale – par exemple si la future mère s’expose à des bruits intenses. L’ouïe de l’enfant doit donc être protégée bien avant sa naissance.

L’importance de l’audition est sous-estimée

Ainsi, en tant qu’organe sensoriel constamment sollicité, l’oreille occupe chez l’être humain une fonction centrale non seulement au niveau de la communication interpersonnelle, mais aussi de la sécurité. De même, l’audition influence fortement le vécu des expériences et l’humeur. Or, l’insouciance couramment manifestée vis-à-vis de l’audition prouve que l’importance d’une «bonne audition» continue d’être fortement sous-estimée, que les campagnes d’information et de prévention ont été jusqu’ici peu fructueuses et que le risque de malaudition n’est reconnu que lorsque des lésions auditives sont déjà intervenues.