Les bruissements d’oreille: un mal répandu

Les acouphènes, ou bourdonnements d’oreille, sont très fréquents sous nos latitudes: on estime qu’en Europe, ce mal frappe au moins 15% de la population. Environ 3% de ces personnes, soit 5 pour mille de la population totale, souffrent de formes d’acouphènes très sévères. Extrapolés à la Suisse, ces chiffres signifient que près d’un million de personnes dans notre pays sont affligées d’une forme quelconque de bourdonnements d’oreille passagers ou permanents. Quelque 30 000 personnes pourraient en souffrir au point de nécessiter un traitement.

Pour la première fois après des années de perplexité et d’échecs thérapeutiques, les patients ont aujourd’hui une chance réelle de contrôler leurs acouphènes. Ils la doivent à la découverte que, dans l’immense majorité des cas, les acouphènes sont moins un problème organique qu’un problème de perception. C’est sur cette base que des scientifiques américains ont développé la «Tinnitus Retraining Therapy» (TRT), un modèle thérapeutique qui vise à «faire disparaître» par l’entraînement les bourdonnements d’oreille gênants.

Que sont les acouphènes?

Les acouphènes sont des bruits d’oreille se manifestant sous forme de tintements, ronronnements, chuintements, bourdonnements ou de bien d’autres phénomènes acoustiques. La forme la plus répandue est le sifflement, perçu par l’oreille gauche chez la plupart des patients. Ces bourdonnements d’oreille sont passagers ou permanents et peuvent être plus ou moins intenses. Dans les cas graves, les acouphènes peuvent entraîner une incapacité de travail, voire l’invalidité.

Quelles sont les causes des acouphènes?

Les acouphènes sont causés le plus souvent par un surmenage bref et violent de l’ouïe – survenant p. ex. lors d’un concert de rock ou une soirée techno, mais pouvant aussi être provoqués par des tirs militaires pratiqués sans protège-oreilles, par la détonation d’un pétard, d’un pistolet d’alarme, etc. Un bourdonnement d’oreille peut également être associé à une hypertension artérielle, être l’effet secondaire d’un médicament puissant ou survenir après une perte auditive. Des problèmes psychiques ou une affection de l’oreille moyenne sont d’autres causes possibles.

Que promettent les nouvelles formes de traitement et comment fonctionnent-elles?

Le principe de la TRT est basé sur le constat qu’en général, le bourdonnement d’oreille ne traduit pas une perturbation de l’organe auditif, mais un trouble de perception. Chaque oreille a son propre bruit de fond, son «bruit de régime» en quelque sorte, que les professionnels appellent «émission oto-acoustique». Il est possible de l’entendre en introduisant un microphone ultrasensible dans le canal auditif. Ce bruit propre est normalement filtré par le centre de l’audition du cerveau, où sont traitées les informations acoustiques qui y parviennent sous forme d’impulsions bioélectriques: les bruits sont donc présents, mais ne sont pas perçus. La perte de la fonction filtrante par le centre de l’audition entraîne l’apparition d’acouphènes. Pour faciliter la compréhension du phénomène, le Prof. Dr Kellerhals, l’un des plus grands spécialistes suisses des acouphènes, fait l’analogie avec le «hardware» – l’oreille – et le «software» – la perception. Si vous constatez un problème de logiciel (software) sur votre ordinateur, vous n’allez pas réparer votre machine, mais reprogrammer vos logiciels. De même, dans le cas des acouphènes, il ne s’agit pas de réparer l’oreille, mais de reprogrammer la perception – et l’on n’y parvient que par un entraînement approprié.

La Tinnitus Retraining Therapy (TRT)

La Tinnitus Retraining Therapy fait appel entre autres à un appareil appelé «noiser» («bruiteur»). Il s’agit d’un générateur de bruit qui produit un chuintement agréable avec lequel on peut progressivement «réadapter» sa perception auditive. Ce bruiteur est installé par un audioprothésiste spécialement formé qui en vérifie l’efficacité lors des contrôles de suivi périodique. La réadaptation dure d’ordinaire un an à un an et demi.

Quelles sont les chances de succès d’une TRT?

Les expériences recueillies avec la Tinnitus Retraining Therapy sont extrêmement positives. Si la méthode est utilisée dans les règles de l’art, le taux de succès peut atteindre 80%.

Autres informations sur le thème des acouphènes

Il existe une littérature très complète sur le thème des acouphènes. Des équipes de TRT – composées d’un otologue, d’un audioprothésiste et au besoin d’un psychothérapeute – sont en train de se constituer en Suisse comme dans d’autres pays. Vous pouvez obtenir une liste de personnes à contacter auprès de la Schweizerische Tinnitus-Liga STL (ligue suisse contre les acouphènes), www.tinnitus-liga.ch